Quel est le coût du portage salarial ?

by

Le portage salarial attire de plus en plus de professionnels souhaitant conjuguer indépendance et sécurité. Toutefois, avant de se lancer dans cette formule, il est crucial de bien comprendre combien cela coûte. Cet article aborde en détail les différentes composantes du coût du portage salarial, incluant les frais de gestion, les cotisations salariales, et les charges patronales.

Les frais de gestion dans le portage salarial

L’une des principales composantes du coût du portage salarial est représentée par les frais de gestion facturés par la société de portage. Ces frais couvrent l’administration des missions, la facturation, ainsi que diverses assurances. Pour découvrir comment ces services s’appliquent spécifiquement à certaines professions, vous pouvez consulter ici.

Tarifs des frais de gestion

Les frais de gestion varient généralement entre 5% et 10% du chiffre d’affaires hors taxes réalisé par le consultant. Ce taux dépend souvent des services offerts et du montant global facturé annuellement. Voici quelques exemples :

  • Si un consultant réalise un chiffre d’affaires mensuel de 5000€, les frais de gestion peuvent s’élever à 250€ à 500€.
  • Pour des prestations plus importantes ou régulières, certaines sociétés proposent des tarifs dégressifs permettant de réduire le coût.

Services inclus dans les frais de gestion

Ces frais incluent divers services administratifs et juridiques comme la gestion de la facturation, le recouvrement des créances, la rédaction des contrats, et éventuellement une assistance juridique. Certaines entreprises de portage offrent également des services supplémentaires : formations, mise à disposition d’espaces de coworking, etc., ce qui peut justifier des frais de gestion légèrement plus élevés.

Les cotisations salariales et charges patronales

En portage salarial, comme tout salarié, le professionnel devra payer des cotisations sociales dont les montants sont significatifs. On distingue principalement deux types de cotisations :

Cotisations salariales

Les cotisations salariales représentent la part que le porté doit payer sur sa fiche de paie. Elles comprennent les contributions à la Sécurité sociale, aux caisses de retraite, et à l’assurance chômage.

Ces cotisations oscillent autour de 22% à 25% de la rémunération brute et sont directement prélevées par la société de portage lors de l’établissement de la fiche de paie.

Charges patronales

Les charges patronales sont prises en charge par la société de portage mais leur coût est répercuté sur le prix de facturation des missions. Elles s’élèvent généralement à environ 40% à 45% du salaire brut. Cela inclut les cotisations maladie, vieillesse, accidents du travail, ainsi que les diverses contributions spécifiques (formation professionnelle, logement, etc.).

La rémunération nette du consultant

Pour mieux comprendre le coût total du portage salarial, il convient de calculer la rémunération nette que percevra finalement le consultant après la déduction de toutes les charges. Le calcul peut être illustré ainsi :

  1. Chiffre d’affaires total HT
  2. – Frais de gestion (entre 5% et 10%)
  3. = Revenus bruts restants
  4. – Charges patronales (environ 42%)
  5. = Salaire brut
  6. – Cotisations salariales (environ 23%)
  7. = Rémunération nette

Voici un exemple concret :

  • Pour un chiffre d’affaires de 5000€ HT :
    • – Frais de gestion de 7% : 350€
    • = 4650€
    • – Charges patronales de 42% : 1953€
    • = 2697€
    • – Cotisations salariales de 23% : 620€
    • = Rémunération nette de 2077€

Comparaison avec d’autres statuts

Prenons le cas d’un auto-entrepreneur comparé à un professionnel en portage salarial pour mieux cerner les distinctions de coûts.

Auto-entrepreneurs vs portés : différences de charges

Un auto-entrepreneur paye des cotisations sociales alentours de 22% du chiffre d’affaires, mais ne bénéficie pas des mêmes protections qu’un salarié porté (assurance chômage, retraite complète, etc.). En revanche, il n’aura pas à régler les frais de gestion, mais assumera seul toute l’activité administrative de son entreprise.

Sécurité et services associés

Au-delà des chiffres, il ne faut pas sous-estimer les bénéfices non financièrement quantifiables qu’offre le portage salarial en termes de simplification administrative et légale, support commercial et accompagnement professionnel.

Comment optimiser les coûts en portage salarial

Bien que les frais puissent sembler élevés à première vue, il existe plusieurs astuces pour rentabiliser au mieux cette solution d’emploi.

Négocier les tarifs

Comme mentionné précédemment, certains cabinets de portage pratiquent des systèmes de réduction pour les volumes d’affaires importants ou les contrats longs. Comparer plusieurs prestataires permet aussi d’obtenir les meilleurs tarifs.

Maximiser les revenus déclarés

Certains frais peuvent être remboursés par la société de portage et ainsi diminuer le coût effectif. Par exemple, les frais de déplacement, de repas professionnels et certains investissements matériels peuvent être pris en charge selon leur nature et conformité aux politiques internes.

Ajuster ses attentes

Il est pertinent de déterminer quelle combinaison de prestations répond le mieux aux besoins sans engendrer des coûts superflus.

La connaissance des mécanismes financiers et des différents frais donne aux professionnels un avantage stratégique lors de leurs négociations et décisions.

Laisser un commentaire