Comment faire pour devenir forgeron ? Tout savoir sur ce métier… by

Présentation du métier de forgeron : missions, qualités requises

Le forgeron est un artisan professionnel qui réalise des éléments architecturaux en fer forgé, que l’on appelle couramment des ferronneries. Voici ce que fabriquent les forgerons :

  • Mobilier : chaises, tables
  • Grilles de portails
  • Garde-corps
  • Rampes d’escalier
  • Charnières
  • Serrures de portes

– Les missions :

Aujourd’hui un forgeron œuvre pour le secteur du bâtiment. Ils réalisent des pièces et outils aux dimensions bien définies. Pour cela, il travaille à partir d’esquisses, de mesures et de repérages. Ensuite, il fait chauffer les métaux en barre ou en tôles et les travaillent avec ces différents outils : marteaux, enclumes, pinces…

D’une manière générale, il existe six types de forgeage de base :

  • Écrasement, ou diminution de la longueur et augmentation du diamètre du métal
  • Estampage, ou diminution du diamètre du métal
  • Cintrage
  • Soudage, ou assemblage de deux-pièces de métal par semi-fusion
  • Poinçonnage, ou création de petites ouvertures dans le métal
  • Découpage, ou ouverture de gros orifices dans le métal

Le ferronnier travaille essentiellement en atelier. Mais il arrive aussi qu’il travaille à l’extérieur, selon la nature des travaux. En effet, s’il pose l’élément architectural, il sera amené à se déplacer. C’est souvent le cas pour les forgerons à leur compte ou ceux qui travaillent sur des chantiers de rénovation.

– Les qualités nécessaires :

Pour exercer le métier de ferronnier, il faut disposer de plusieurs qualités qui sont innées. En effet, il faut :

  • Avoir un sens artistique
  • Être créatif
  • Être précis et soigneux
  • Aimer les travaux manuels
  • Avoir un goût affirmé pour le dessin et maîtriser le calcul
  • Bonne résistance physique

Il est bon de noter aussi, que le ferronnier qui est dans son atelier œuvre très souvent dans une atmosphère assez bruyante. Il faut donc prendre en compte cette contrainte.

Quels sont les outils utilisés par le forgeron ?

Le ferronnier qui travaille dans une forge, débute son activité par le chauffage du barreau métallique à 750° C. Ensuite, le forgeron travaille ce barreau avec un marteau et une enclume. Cette dernière est posée sur un beau billot de bois. Celui-ci doit être à la bonne hauteur pour vous permettre de travailler confortablement. Évidemment ce métier à évoluer et il utilise donc plusieurs machines coupantes et pliantes. Voici l’ensemble des outils qu’utilise un forgeron :

  • L’enclume
  • Le billot
  • Le marteau
  • Table
  • Tenailles
  • Étau
  • Étampes pour travailler la pièce de métal
  • Brosse métallique
  • Perceuse à colonne
  • Une meuleuse
  • Un poste à souder pour certaines pièces

Il est bon de noté qu’il n’est pas obligé de disposer de tous ces outils pour exercer le métier.

Quelles sont les études et formation pour être forgeron ?

Si vous souhaitez devenir forgeron, il faut passer par une formation diplômante. Il en existe plusieurs :

  • CAP Ferronnier d’art
  • Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle
  • Bma (brevet des métiers d’art) Ferronnier d’art
  • BP Métallier
  • BTS Forge

Vous retrouverez sur Onisep la liste des centres de formation, où vous pouvez passer une formation certifiante.

– Exemple d’une formation dispensé par le Greta : ferronnier d’art

Le centre de formation du GRETA situé dans le Jura, propose une formation niveau CAP pour devenir ferronnier d’art. Dans cette formation, vous retrouverez les éléments suivants:

  • Théorie : technologie, traçage, connaissance des matériaux, dessin technique, règles de sécurité, histoire de l’art et de la ferronnerie
  • Pratique : étude de fabrication, hiérarchisation des opérations de mise en forme, traçage et débits, exécution d’ouvrages, préparation des postes de fabrication (découpe, usinage, pliage, assemblage, soudage)
  • Formation de sauveteur-secouriste du travail

L’avantage de cette formation qui dure environ 6 mois, c’est que vous allez avoir des périodes en centre de formation et d’autres avec des stages en entreprises. Cela vous apport un vrai plus, pour mieux découvrir le métier et cela est aussi l’occasion de se créer un réseau professionnel.

Forgeron : les débouchés, carrière…

– Les débouchés :

Vous avez deux possibilités pour exercer votre métier de forgeron. Soit vous travaillez dans une forge en tant qu’ouvrier artisan. Sinon vous faites comme la plupart des ferronniers, vous créez votre entreprise. Évidemment, cela implique un investissement plus important, mais cela reste assez avantageux.

– Carrière et évolution :

Lorsque vous allez commencer, il est préférable de commencer en tant qu’ouvrier chez un artisan ferronnier. Ensuite vous pouvez évoluer sur un poste de chef d’atelier. Enfin, vous pourrez vous installer à votre compte en tant que forgeron.

Il est bon de noter que vous allez pouvoir aussi vous spécialiser en vous formant au domaine de la coutellerie. En effet, il y a beaucoup de ferronniers qui ont cette double compétence. Un coutelier conçoit différents objets : couteaux de table, de boucherie ou pliants, instruments de chirurgie ou de pédicurie, lames de rasoir, ciseaux, sécateurs… Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur la coutellerie, nous vous invitons à aller voir le site de la célèbre forge de Laguiole.

De même vous pourrez vous spécialiser aussi dans le domaine de la bijouterie. Cela peut faire l’objet d’une spécialité à part entière.

Quels est le salaire d’un ferronnier ?

Si vous êtes débutant, vous serez presque toujours embauché au S.M.I.C. Lorsque, vous êtes chef d’atelier, vous pouvez percevoir entre 1700€/mois à 1900€/mois. Ensuite, si vous créez votre forge, votre salaire pourra être plus conséquent, selon la qualité de votre travail, vos clients ou encore la taille de votre forge.

Conclusion

Le métier de forgeron fait partie de ces métiers un peu oubliés, qui ont besoin de main-d’œuvre. En effet, il y a la rénovation de notre patrimoine français, mais il y a aussi une demande de la part des particuliers. En effet, avec certaines tendances comme la verrière ou les escaliers bois/métal, le ferronnier a de l’avenir devant lui. De plus, si vous souhaitez faire une reconversion professionnelle dans ce domaine, il existe plusieurs formations pour vous accompagner.